Cgtvilledemartiguescapm

30 mars 2012

Compte rendu succinct du CHSCT Ville du 29 Mars 2012

Classé sous CHSCT — cgtvilledemartiguescapm @ 14 h 56 min

  

Compte rendu succinct du CHSCT du 29 Mars 2012

  

  • Approbation du procès verbal : nous avons soulevé comme depuis deux ans, le problème des locaux des balayeurs de Saint Roch et du Mas de Pouane qui se trouvent dans les caves. Nous réitérons donc notre demande que l’ACMO puisse se rapprocher du service du nettoiement et des espaces verts pour que le balayeur de Saint Roch puisse bénéficier du local des agents des espaces verts, et pour que le balayeur du Mas de Pouane puisse avoir aussi un local décent. Nous sommes aussi revenus sur l’atelier mécanique. Le règlement intérieur de l’atelier mécanique stipulait la dangerosité de l’atelier, alors nous avons interpelé la municipalité sur le fait que les agents des ateliers mécaniques ne touchaient pas la prime de dangerosité et de salissure. La municipalité s’est engagée à la leur donner rapidement.

 

  • Visite du Centre Funéraire avec l’ACFI : pas de problèmes majeurs ont été soulevés. Certaines lacunes minimes sont en cours de résolution. Par contre il y a un manquement sur les formations des personnels sur : gestes et postures, extincteurs, premiers secours.

 

  • Visite dela Police Municipaleavec l’ACFI : le registre CHSCT a été mis en place par l’ACMO. Il a été soulevé un mauvais aménagement des vestiaires, une étude est en cours pour réaménager les vestiaires. La municipalité demandait aux agents de Police Municipale de capturer les chiens errants avec tous les risques que cela engendrait. Il a été donc décidé de transférer cette compétence à une association compétente, Il y a un manquement sur les formations des personnels sur : extincteurs et premiers secours.

 

  • Visite des archives municipales avec l’ACFI : ce service est très à l’étroit et il est prévu un déménagement dans les prochaines années. Il y a un manquement sur les formations des personnels sur : gestes et postures, extincteurs, et premiers secours.

 

  • Nous avons demandé si il été réalisé des contres visites des services déjà visités,  il nous a été répondu qu’ils sont revenus sur les sites au moins deux fois.

 

  • Présentation du document unique présenté parla société FOSEC : voir précédent compte rendu

 

  • Nous avons interpelé la municipalité sur les moyens donnés aux ACMO. Il nous a été répondu que suite à la présentation du document unique, les deux services (EVF et Patrimoines) qui comptaient le plus de risques ont déjà un ACMO à plein temps pour chaque service et cela à porté ses fruits. Pour les autres ACMO nous n’avons pas eu de réponse….Pour nous, il faudra leur attribuer les moyens et le temps nécessaire à l’exercice de leur fonction et nous y reviendrons lors du prochain CHSCT.

 

  • Nous avons soulevé le fait que certains ACMO n’avaient pas encore été formés…Pour nous la formation des ACMO est une obligation pour effectuer correctement leur mission. Ce manquement devrait être rapidement rattrapé.

 

  • Questions posés par les représentants du personnel CGT : Nous avons demandé qui est l’ACMO en charge du Parc de Figuerolles car il nous a été remonté quelques problèmes de sécurité… Il y en a pas et nous trouvons ça déplorable vue le nombre de visiteurs qui fréquentent le Parc. Il nous a été répondu que pour l’instant c’était le responsable du parc qui devait être alerté  Pour nous ce n’est pas la bonne solution car certains agents n’oseront pas référer de leurs difficultés à leur autorité. C’est pour cela que nous demandons que soit mis en place prochainement un ACMO au parc de Figuerolles.

 

Mots-clés : , , ,

26 mars 2012

COMPTE RENDU SUCCINCT DU CHSCT VILLE DU 23/03/12

Classé sous CHSCT — cgtvilledemartiguescapm @ 13 h 39 min

Le CHSCT du Vendredi 23 Mars avait pour  objet la présentation du « pourquoi » du document unique  à  certains  ACMO et aux représentants du personnel.

Ce document devait être mis en place depuis 2001.  Il sera prêt pour 2012 c’est un document qui n’a pas une fin en soi, car il est évolutif.

Ce document doit évoluer après chaque accident, nouveau poste de travail etc…

Nous avons constaté encore récemment, que le dialogue ne ce faisait pas entre les ACMO, les représentants du personnel et les chefs de service.

Pour exemple : nous avons eu le cas récemment à la Ville de Martigues, ou ce sont les représentants du personnel qui ont fait fermé une crèche car  la température était inférieure à 15°, condition inacceptable pour accueillir des enfants en bas âge. Depuis des travaux ont été réalisés et les enfants peuvent être accueillis dans des conditions acceptables. 

Nous avons demandé comment certains ACMO peuvent prétendre à faire leur travail en ayant déjà un travail????

Dans notre collectivité nous avons des ACMO partout OUI c’est  bien mais quels moyens leurs donne-t-on pour accomplir leur mission ?

ex: Comment peut on travaillé à la médiathèque et être ACMO, en ayant comme champ d’action le musée, l’archéologie, etc…

Comment l’ACMO du funéraire peut il aller voir le travail des agents dans tous les cimetières…

L’ACMO qui est en place à la cuisine centrale et qui y travaille à temps plein, a aussi la cafétéria.. Comment peut-il y faire des visites régulières ?

Le titre d’ACMO n’est pas qu’un titre.., c’est plus une mission qui nécessite les moyens nécessaire pour la mener à bien. 

MAIS POUR NOUS C’EST :

Pour nous les représentants du personnel nous ne voyons pas les ACMO comme cela.

Un ACMO doit être prés du personnel, aller visiter les secteurs  qu’il a à ça charge, contrôler les postes de travail, voir si les agents mettent les EPI etc …

Malgré la mise en place des ACMO et une politique de sécurité des agents à la ville de Martigues, vous devez aussi savoir que beaucoup, j’insiste beaucoup de problème on était soulevés grâce à l’enquête préalable à la mise en place du document unique.

Du travail il y en a !!!! Qui mieux que les ACMO  former par la Municipalité  peuvent faire leur travail avec sérieux?

Je me répète, quels sont les  moyens attribués aux ACMO pour effectuer leurs missions ?

Lors de notre prochaine plénière du CHSCT du 29 Mars, nous allons le demander à nos élus.

Former c’est bien, mettre les moyens c’est mieux, et mettre en application encore mieux !!

a suivre………….

 

Mots-clés :

mouvement du 29 février 2012

Classé sous Nos Appels / Actions — cgtvilledemartiguescapm @ 8 h 48 min

mouvement du 29 février 2012 dans Nos Appels / Actions 29-février-Marseille1                                  photo de la une de la Marseillaise du 1ier Mars 2012

 Le 29 Février 2012, sous le mot d’ordre « trop c’est trop »,la Confédération Européennedes Syndicats (CES) à l’initiative de la CGT, a appelé les organisations de salariés des pays européens à lancer des mobilisations pour protester contre « l’austérité » et plaider pour « plus de justice sociale » à la veille du sommet de l’UE qui grave dans le marbre l’austérité pour tous les pays d’Europe (leur « règle d’or »).

 Deux Cars sont partis de Martigues, direction Marseille et beaucoup de camarades nous ont rejoints en voiture.

Nos syndicats avaient à juste titre déposé un préavis de grève  de 0 à 24 heures. Malgré les vacances, malgré le jour choisit un mercredi, rien ne nous fait peur et nous ne lâcherons rien 

A Marseille, nous étions  10 200 manifestants à  défiler sur le Vieux-Port (99% du cortège CGT), en France plus de 130 000 refusant les plans de rigueur, exigeant une autre répartition des richesses.

Au total quelque 160 défilés ont eu lieu dans tout le pays à l’appel de l’intersyndicale (CGT, CFDT, Unsa, Solidaires, FSU), et encore une fois,la CGT était largement majoritaire dans les défilés.

à voir: Une et page 4 de la Marseillaise du Jeudi 1er Mars

vidéo sur : http://www.financespubliques.cgt.fr/13/

Mots-clés :

Compte rendu CTP du 23/03/12 de la Ville de Martigues

Classé sous CTP — cgtvilledemartiguescapm @ 8 h 32 min

Intervention en préambule du CTP du 23 Mars 2012

 

 

Les représentants du personnel CGT souhaitent faire une déclaration.

 

Lors de toutes les commissions confondues, nous avons constaté que les questions à traiter étaient trop rapidement abordées. 

Nous demandons donc que l’on consacre le temps nécessaire au traitement de toutes les questions. Nous voulons travailler dans la sérénité et le respect mutuel.

 

De plus, lors du CTP du 31/01/2012, page 23 du procès verbal, Mr le Premier Adjoint a déclaré : « L’avis de l’administration a été donné, mais je pense que si quelqu’un veut rajouter quelque chose… » 

Devons-nous comprendre que l’Administration pourrait être décisionnaire de certaines questions ?

 

Il est une évidence que seules les décisions à prendre sont des décisions politiques. 

Nous souhaiterions qu’à l’avenir, les élus qui siègent dans les commissions se positionnent en tant que représentants politiques de l’autorité territoriale, et assument leurs responsabilités dans les décisions qui sont prises.

 

Il est important de rappeler cette règle élémentaire pour une meilleure compréhension.

 

 

Déroulé du CTP :

 

  1.  Approbation du procès verbal sur la forme.

 

  1. Création d’emplois : ces créations correspondent au plan du résorption du service CCAS.

 

  1. Transformation d’emplois :

-          les 2 emplois de la petite enfance ne font pas parti du plan de résorption, c’est un souhait du service d’augmenter la quotité du temps de travail.

-          Cuisine centrale : la suppression correspond au poste d’un cuisinier qui a été transféré ailleurs et transformation de ce dernier en emploi de cadre B. Le poste est vacant et l’avis de vacance sera publié.

-          Pour 16 postes d’adjoints techniques du service Entretien Nettoyage, cela correspond au plan de résorption et leurs quotités de temps de travail vont être augmentées.

-          8 transformations d’emplois seront réalisées suite aux réussites aux concours.

 

  1. Délégation du service public des parkings du littoral :

La CGT a émis un avis défavorable car nous sommes contre le transfert des activités publiques au privé. Nous ne pouvons accepter la privatisation des services publics. Cela va à l’encontre des idées de la CGT.

 

  1. Convention de la mise à disposition d’un agent à la CAPM.

 

  1. Questions CGT :

-          Nous avons demandé que figure sur les arrêtés la mention catégorie active pour que les agents ayant droits puissent bénéficier du départ en retraite anticipé. La DRH répond que dorénavant cela sera fait et que, pour l’autorité, il est impossible de refaire tous les anciens arrêtés. Cependant, d’après la DRH,la Caisse Nationalede Retraite des Agents des Collectivités Locales (CNRACL) accepte tout document qui prouve que les personnels exerçaient bien les fonctions ouvrant droit à la catégorie active.

-          Participation de la municipalité aux mutuelles : les labellisations sont en cours et nous aurons une réponse vraisemblablement après l’été. Nous pourrons alors reposer la question à Mr le premier adjoint à ce moment là.

-          Droit de retrait pour la crèche …. …. : Mr le premier adjoint s’est dit « surpris que l’on fasse fi des missions de service public ». Loin de nos intentions, notre volonté était d’accueillir les enfants dans des conditions décentes et acceptables. Il était toujours possible de répartir les enfants pendant les travaux.

-          Journée de carence : Récemment le secrétaire général de la préfecture des Bouches du Rhône a fait un rappel àla règle. D’après le premier adjoint «  cela n’augure pas grand-chose de bon ». Ils seront peut être dans l’obligation de l’appliquer. Le premier adjoint nous rappelle que, dans ses obligations, il y a lieu de faire appliquer la loi.

-          Demande de CTP extraordinaire sur l’attribution de l’enveloppe budgétaire : rappel de l’article 33 du statut. La DRH nous a répondu nous avoir donné la répartition dans le bilan social par filière. Notre demande est l’attribution par grade. La DRH refuse toujours de nous la communiquer.

-          Demande de précision sur la prise en compte des heures supplémentaires sur INCOVAR : La DRH nous dit que le nouveau logiciel CIRIL est en expérimentation concernant la ventilation des heures supplémentaires (normales, majorées….)

-          Demande d’attribution de la NBI d’accueil pour les agents de la maison du tourisme. La municipalité maintien sa position. Nous y reviendrons avec un dossier plus étoffé établi avec les agents.

 

  1. Règlement de la DTA (question attribuée à la CFDT alors que nous portons le dossier depuis un an) : l’ensemble des représentants CGT ont voté contre ce règlement. La CGT ne cautionnera jamais un règlement qui va à l’encontre du règlement intérieur de la Ville de Martigues et du statut.

 

Mots-clés : ,

21 mars 2012

Journée d’étude fédérale sur la collecte et le traitement des Ordures Ménagères et des déchets

Classé sous collecte / traitement des déchets — cgtvilledemartiguescapm @ 14 h 37 min

Journée d'étude fédérale sur la collecte et le traitement des Ordures Ménagères et des déchets dans collecte / traitement des déchets DESSIN_S45_GD

 

    Il a été organisé par la Fédération des Services Publics une journée spéciale à la collecte et le traitement des Ordures Ménagères et déchets.

Pour vous représenter et représenter le département des Bouches du Rhône, Mr Cravero Sébastien (CAPM) ainsi que Mr Borla Alexandre (CSD13) ont été mandatés pour participer à cette journée.

A l’ouverture de cette journée, il y a eu nécessité, en vue de l’actualité, que le président de séance fasse une intervention en faveur des agents en grève depuis le 12 Mars pour le retrait du projet de privatisation de la collecte des Ordures Ménagères du Grand Lyon et le maintien en Régie des collectes sur Lyon et Villeurbanne.

Vous trouverez prochainement dans la liste de nos liens, le lien de la pétition de soutien en faveur de ce mouvement pour le maintien du service public.

Cette journée a été riche en débats et en propositions. Il a été décidé:

  • Création d’un pôle de travail afin d’en sortir un cahier revendicatif national (participation à ce collectif de Mr Cravero Sébastien ainsi que 5 autres camarades).
  • Proposition à la Commission Exécutive Fédérale de la création d’un collectif collecte et traitement des déchets.
  •  Elargissement du pôle à un collectif plus large pour une meilleure représentativité du territoire et une meilleure démocratie (nécessité que les syndicats de bases préparent en amont avec leurs agents les propositions qui seront faites au collectif).
  • Continuer et impulser vers la construction du rapport de force.

 

sujets principaux:

-Qualité du Service Public

-Norme équipages

-Norme sur cycles de travail

-Norme sur les conditions de travail

-Norme sur un temps Maximum de travail

-Déroulement de carrière

-Politique de l’emploi (formations, reclassements, etc…)

-Retraite à 55ans à taux plein (possibilité de départ anticipé au prorata des années actives)

-Lien à instaurer avec fédération des transports (fédé dont dépendent les camarades éboueurs du privé), ainsi qu’avec la formation professionnelle.

-Travail des CSD pour multiplier les formations sur CHSCT et RCT.

Un compte rendu détaillé de cette journée d’étude sera publié dès réception de celui-ci.

Vous trouverez ci-dessous l’adresse du lien de la fédération des services publics où vous y retrouverez une petite vidéo de cette journée d’étude.

http://www.spterritoriaux.cgt.fr/spip.php?article5370

 

 

 

 

 

Mots-clés : , , , , ,

Création d’un collectif collecte et traitement des déchets pour la CSD13

Classé sous collecte / traitement des déchets — cgtvilledemartiguescapm @ 13 h 50 min

Il a été décidé au niveau de la fédération des Services Publics, une journée d’étude sur la collecte et le traitement des Ordures Ménagères et déchets.

Afin de préparer au mieux cette rencontre, il a été envoyé par la Coordination Syndicale Départementale 13 aux Syndicats des services publics du département une invitation à une réunion préparatoire à cette journée d’étude.

A cet effet, nous avons réunis le 14 Mars 2012 sur le thème de la collecte et le traitement des déchets 7 personnes représentant: la Communauté Urbaine de Marseille, la Communauté d’Agglomération du Pays de Martigues, le Pays d’Arles, et la Coordination syndiacle départementale.

Vous trouverez ci-dessous, le compte rendu de cette réunion qui a été porté à cette réunion.

 

 

                                                                                                     Martigues le 16/03/12

Présents : 7 personnes représentant la CUM, CAPM, Pays d’Arles, CSD
Cette réunion est une prémices à la création dans le département d’un collectif « collecte et traitement des déchets ».
Nous souhaitons élargir au maximum (voir au territoire Régional PACA) lors de la prochaine réunion qui se tiendra le VENDREDI 13 Avril 2012 à Martigues.
Vous trouverez ci-joint (page 4) la convocation pour cette réunion et nous vous invitons à nous confirmer votre participation pour cette journée afin d’organiser au mieux son déroulement.

Nous espérons une forte implication participative de chacun afin d’en ressortir les aspirations et revendications communes. La voix du plus grand nombre étant souvent la meilleure.
Un compte rendu vous sera communiqué, suite à la réunion nationale de mardi 20 mars, et nous vous invitons à réunir les personnels concernés avant la prochaine réunion du 14 avril prochain.
Nous nous sommes également posés la question de l’élargissement, ou non, aux acteurs du privé. Après débat, nous pensons qu’il est d’abord nécessaire de créer un collectif assez solide des acteurs du public avant d’élargir vers le secteur privé.
Les objectifs sont:
 de créer une dynamique revendicative au sein de la filière « collecte des déchets »
 de créer et de faire vivre un collectif fort, afin de collecter un maximum de revendications,
de propositions, d’arguments, que nous porterons au sein de notre fédération.
Nous avons lors de cette réunion dégagé 3 axes principaux de travail :

1. La santé et les conditions de travail
2. Le déroulement de carrière et le salaire
3. La Retraite anticipée.

 

1. La santé et les conditions de travail:

Nous proposons :
 15 ans de travail dans la catégorie active, possibilité de reclassement sur un poste moins contraignant physiquement (par exemple chauffeur, agents de déchetterie, etc.) ce qui implique une véritable politique de l’emploi qui devra gérer l’ouvrier de l’embauche à la retraite (formation professionnelle).
 Possibilité à 45 ans, lorsque l’on est dans la catégorie active, de bénéficier d’un reclassement, au choix du salarié et par obligation pour l’employeur.
 Obligation pour la sécurité des agents de la présence de 2 éboueurs par BOM et 1 chauffeur 1 éboueur pour les mini BOM et collecte en plateau VL etc…
 Interdiction du cycle de travail en 6 -1 qui n’est pas en conformité avec la loi organisant le temps de travail, et qui ne prend pas en compte la pénibilité du travail. (de plus l’agent travaillant un dimanche travaille 13 jours consécutifs et n’a pas de repos compensateur)
 Le fini parti ne prend pas en compte la pénibilité, mais avec l’instauration d’un temps maximum de travail (possible par le 3ième alinéa de l’article 1 de la loi 2000-815 relatif à l’aménagement et à la réduction du temps de travail) pourrait reconnaitre la pénibilité. (équivalence entre le fini parti et le temps maximum derrière une BOM)
 Respect du temps de repos OBLIGATOIRE pour les chauffeurs des BOM (4h- 45min de repos)
 Mise en place de la même pause que pour les chauffeurs PL aux conducteurs d’engins des centres de traitement des déchets.
 Inscription des conducteurs d’engins des centres de traitements des déchets (Bulls, compacteurs..) dans la catégorie active.
 Instauration de règles et applications pour respecter les prérogatives des documents uniques ainsi que pour assurer un service public de qualité en respectant la santé des agents.
 Etablissement des tournées adaptées pour rester dans le temps de travail et surtout pour éviter que les BOM se retrouvent en surcharge. (calcul des tournées adaptées aux véhicules, pesée embarquée dans les camions)
 Véhicules adaptés (BOM et mini BOM) aux tournées et à la sécurité des agents.
 Des EPI adaptés pour toutes les conditions météorologiques.
 La non application du jour de carence car c’est une circulaire non un décret et pour l’instant le Statut reste comme référence (90jours sans perte de salaire).
 Instauration d’un concours pour l’accès à la filière déchets.
2/ Carrière et Salaire :

Nous proposons :
 La possibilité de bénéficier d’un reclassement après 15 ans de travail dans la catégorie active, ou à l’âge de 45 ans en étant dans la catégorie active, au choix de l’agent et par obligation de l’employeur.
 Evolution linéaire et au minima pour échelon etc.…par rapport à la pénibilité.
 Instauration d’une véritable politique de l’emploi grâce à une formation continue qui prendra en compte les compétences pour l’évolution de grade, une formation de reclassement ou une formation qualifiante, sans oublier l’accès aux remises à niveau.
 Création de postes réservés aux agents ayant effectué 15 ans de travail dans la catégorie active dans les Fonctions Publiques.
 Profiter des passerelles qui existent maintenant entre les Fonctions Publiques.

 

 

3/ Retraite anticipée :

Nous proposons :
 Départ à la retraite à 55 ans à taux plein. Possibilité d’un départ anticipé au prorata des années actives.
 Possibilité de rester en activité après 55 ans pour bonification de la retraite.
Pour le Collectif
Sébastien Cravero

Pour la prochaine réunion du 13 Avril 2012, il a été proposé à Mr Guilbert Christope et Mr Lahmar Alain de participer à ce collectif.

 

 

 

16 mars 2012

report des travaux de stockage d’amiante

Classé sous CHSCT — cgtvilledemartiguescapm @ 13 h 28 min

 

Nous tenons à vous informer que les opérations de stockage d’amiante ont été reportées pour une durée minimale d’un mois.

 

En effet lors du CHSCT extraordinaire CAPM du 12 Mars fait à la demande de vos délégués du personnel au CHSCT, il a été demandé tous les renseignements garantissant votre sécurité ainsi que celle des ouvriers œuvrant sur le chantier.

 

Pour ce qui concerne la santé des agents de la REA, nous avons pu constater que toutes les précautions ont été prises pour qu’aucun risque ne soit encouru.

 

Il a toutefois été constaté par la CARSAT avec qui nous travaillons sur ce sujet, que l’entreprise sous traitante qui aurait du effectuer le désamiantage ne détenait plus l’agrément pour effectuer ces travaux.

 

C’est pour cela que les opérations de stockage d’amiante sont reportées, le temps de trouver une entreprise qui garantira par son agrément que les opérations se dérouleront dans les meilleures conditions.

 

Il nous sera communiqué dès que sera connu le nom du futur exécutant, le dossier contenant leur agrément, le nom et l’agrément de l’entreprise ayant formé les ouvriers à la manipulation d’amiante, les certificats de formation des ouvriers intervenant sur ce chantier etc…

 

Nous vous informerons dès que possible sur la suite de ces opérations de stockage d’amiante.

 

Nous restons encore et toujours à votre disposition pour tous renseignements.

 

Syndicalement votre ;)

 

Mots-clés : ,

13 mars 2012

Compte rendu succint du CHSCT extraordinaire CAPM du 12 Mars 2012

Classé sous CHSCT — cgtvilledemartiguescapm @ 13 h 47 min

Nous tenons à vous informer du déroulement et des conclusions du CHSCT en date du 12 Mars sur les Opérations de Stockages de l’Amiante qui vont se dérouler à partir de ce jour, le 13 Mars 2012.

Tout d’abord, en préambule de l’ouverture de ce CHSCT extraordianire, nous sommes intervenu sur les carences apparentes du CHSCT.

En effet, comme le prévoit le « guide de prévention aux travaux de retrait ou de confinement d’amiante ou de MCA (Matière Contenant de l’Amiante) » élaboré conjointement par le Ministère de l’Emploi et de la Santé, l’Organisme Professionnel de Prévention du Batiment et des Travaux publics (OPBBTP) et l’Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS), nous aurions du être associé à l’élaboration du projet ainsi qu’à la réalisation des travaux, car nous devons être associés à l’organisation et à la coordination en matière de sécurité et de protection.

Nous avons aussi soulevé les carences du CHSCT qui se traduisent par le nombre insufisant de CHSCT organisés en 2010 et 2011, nous souhaitons donc la mise en place de trois CHSCT au cours de cette année.

En vue des documents que nous avons demandés et que nous avons obtenus à la suite de ce CHSCT, nous pouvons à ce jour, au vue des éléments apportés, vous assurer que toutes les dispositions de sécurité ont été prises pour que votre santé ne soit pas mise en cause, ainsi que celle des ouvriers qui vont intervenir sur ce chantier, qui ont tous été formés aux pratiques de désamiantage.

Nous avons en notre possession tous les dossiers et attestations obligatoires sur ces opérations de stockage d’amiante. Nous les tenons à votre disposition au bureau du syndicat.

En quelques mots:

- Amiante présente en petite quantité, essentiellement amiante-ciment qui ne contient que 10 à 13% d’amiante, ce qui ne représente en masse que 1% dans les gravats  (diagnostique SOCOTEC réalisé en 2009).

- En 2009, 3 jours concécutifs de mesures d’empoussièrement, valeur nulle, par la société EUROFINS LHCF-Environement qui effectuera les mesures durant les travaux également.

- Organismes officiels de préventions avertis: Inspection du Travail ; CARSAT ; OPPBTP ; Médecine du travail.

- Périmètre de sécurité sera délimité par une clôture avec signalitique spécifique de l’amiante. 

- Pour limiter au maximum les dégagements de fibres d’amiante, utilisation de brumisateur Hennlich Engineering (caractéristiques techniques fournies dans le dossier).

- Pas de provenance autre que ceux du Site.

- Mesures seront faites lors des travaux, nous vous tiendrons informés des résultats de ces mesures.

……

Nous serons présents lors de la réunion au personnel de la REA qui aura lieu le Vendredi 16 Mars 2012 à 13h30 (horaire à confirmer), en présence du premier adjoint et des responsables du chantier, pour répondre à toutes vos intérogations. 

 

 

Mots-clés : , ,

9 mars 2012

Réponse de Mr le Maire et Mr Président

Classé sous FLASH INFO — cgtvilledemartiguescapm @ 14 h 35 min

Nous venons de recevoir  la réponse de Mr le Maire et Président  à notre courrier du 13 février 2012  pour les intempéries du 02 février 2012.

   Il est dit : Il ne sera pas accordé de congé exceptionnel pour compenser les absences et retards du 2 février liés à cet épisode neigeux.

En revanche, pour les agents qui se sont présentés au travail et qui ont été renvoyés chez eux par leur responsable de service, la durée de l’absence sera prise en compte comme temps travaillé.

8 mars 2012

Compte rendu rencontre section UFICT avec Mr le Maire et Président

Classé sous Section UFICT — cgtvilledemartiguescapm @ 16 h 16 min

 

 Syndicat CGT des personnels de la ville de Martigues et de la CAPM

 

Bonjour,

Ci-dessous, vous trouverez un bref compte-rendu de notre réunion avec Mr le Maire lundi 5 mars 2012.

 

Présents :

-         Pour la municipalité : Mr le Maire et Président, Mr Girard, Mr Pons, Mme Pinet, Mr Bertran De Balanda

-         Pour  la section UFICT CGT: Edith, Marie Valentine, Marielle et Yonnel

 

Ordre du jour :

  • PFR
  • Critères de promotion

 

PFR :

 

Nous avons commencé par débattre de la PFR. (Prime Fonction Résultat)

Nous avons exprimé notre opposition de principe à ce système qui a pour objet d’individualiser les primes, qui s’attaque à l’esprit de solidarité entre les agents, réduit la globalité des montants et est aussi porteur d’une totale opacité. Monsieur le Maire partage ce point de vue et considère qu’il s’agit d’un outil pour casser le statut des fonctionnaires.

Actuellement aucun agent de la ville ne bénéficie de la PFR, néanmoins à la 1ère modification du régime indemnitaire, la ville sera obligée d’appliquer la PFR.

 A ce jour elle concerne les administrateurs, les attachés et secrétaires de mairie, sous peu également les rédacteurs, animateurs et ETAPS. Par la suite elle pourrait être généralisée à l’ensemble de l’encadrement puis des agents.

Il a été acté lors de la réunion, qu’en cas d’application de la PFR, La section UFICT CGT serait associée bien en amont du CTP pour discuter des modalités de mise en œuvre. Ainsi on pourrait imaginer une part « résultat » fixe et une part « fonction » strictement encadrée. Ces 2 principes sont partagés par Mr le Maire.

Nous avons aussi souligné la différence importante du Régime Indemnitaire entre les filières, certaines (culturelle, sportive, médico sociale) étant particulièrement moins dotées. Nous militons pour un rattrapage partiel. Nous avons demandé à la DRH de nous préciser si les taux de prime de ces filières étaient au maximum (apparemment non). Mr le Maire est d’accord pour étudier les possibilités à partir de ce principe d’équité.

  

Critères de promotion :

 

Au niveau des critères de promotion :

Mr le Maire nous a indiqué qu’il voulait éviter au maximum ce qui pourrait apparaitre comme des choix arbitraires. Ainsi les personnes promues font toujours partie des premiers de liste.

Les critères appliqués sont les suivants :

1)     Avis Favorable du Chef de service

2)     Ancienneté : dans la Fonction Publique et le grade

3)     La Fonction exercée.

 

Nous avons plaidé pour rajouter un critère formation, préparation concours, admissibilité. Mr le Maire a validé en 4ème critère l’admissibilité au concours. Ce dernier critère permettra aux agents d’être plus acteur de leur promotion, ils auront toujours intérêt à préparer les concours, en cas de réussite bien sûr mais aussi en cas d’échec, la validation de l’écrit sera alors un plus.

Il faut aussi rappeler que pour un agent promouvable il faut 2 ou 3 nominations suite à réussite au concours, alors qu’il y a généralement 40-50 ou + d’agents qui remplissent les critères.

 

Afin d’informer l’ensemble de l’encadrement de ces éléments nous organiserons une heure mensuelle d’information  prochainement.

123

fomacif |
uslive |
SYNDICAT CFTC POLICE MUNICI... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 100pour100chat
| starzia
| europeanwolf