Cgtvilledemartiguescapm

  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2014

27 janvier 2014

Mouvement de grève du 6 Février 2014

Classé sous TRACTS — cgtvilledemartiguescapm @ 14 h 11 min

tract 6 février ville capm img

 tract 6 février ville capm img2

 

17 janvier 2014

Manifestation Départementale du 18 Janvier 2014

Classé sous Suggestions — cgtvilledemartiguescapm @ 14 h 30 min

tract 18 janvier

La gangrène de ce monde : « Le coût du Capital »

Classé sous FLASH INFO — cgtvilledemartiguescapm @ 9 h 56 min

Vous trouverez ci-dessous un lien vers une vidéo de la CGT sur le « Coût du Capital ».

N’hésitez pas à partager!

http://www.cgt.fr/spip.php?page=multimedia&id_article=40923

safe_image

Vous le trouverez également dans nos liens, en haut à gauche.

Mots-clés :

Intervention des voeux du syndicat des personnels Ville et CAPM

Classé sous FLASH INFO — cgtvilledemartiguescapm @ 9 h 41 min

logo ville capm

 

Chers Camarades,

 

            Nous tenons d’abord à vous remercier de votre présence.

 

            Ces moment où l’on se retrouve tous réunis, en dehors des luttes, sont l’occasion de renouer nos liens de fraternité autour de moments de convivialité.

 

            Avant que l’on partage le pot fraternel, nous tenions à évoquer le contexte international, national, et local, plus que préoccupant à nos yeux.

 

            Comment ne pas évoquer l’intervention française au Mali, l’enlisement des troupes françaises en Centrafrique avec déjà plus de 1000 victimes, qui nous donne l’impression que ces interventions de la France ne sont pas désintéressées au vue des immenses ressources minières et énergétiques qui s’y trouvent.. Cela rappelle la sombre époque des colonisations….

 

            Comment ne pas évoquer également le réveil progressif de tous les prolétaires, les exploités en Chine (par exemple les employés de FOXCONN, fabriquant téléphonique), au Vietnam ou en Thaïlande (par exemple les ouvriers du textile), et plus près de chez nous en Afrique du Nord avec les révolutions (printemps Arabe), les mouvements sociaux qui se multiplient partout en Europe.. Marx disait « Prolétaire de tous les pays, unissez vous.. » on en est pas loin….

 

            Que dire de cette Europe de l’austérité qui plonge un à un les pays qui la compose dans une austérité généralisée.. Cette austérité imposée est responsable de bien des maux de notre société. Pourtant ceux même qui la préconisée (FMI) avouent aujourd’hui que l’austérité n’as pas fait ses preuves et qu’elle est incompatible avec une croissance et une relance économique.

 

            C’est pour suivre ces préconisations destructrices pour les populations (car pour les 500 plus grandes fortunes, leurs profits ont augmenté, et pour les dirigeants du CAC 40, malgré la crise leurs revenus continue à augmenter..), que Hollande nous a annoncé encore avant-hier 30 Milliards d’€ de nouveaux cadeaux aux entreprises, à ajouter aux 20 Milliards par an accordé dernièrement avec le Crédit Impôt Compétitivité Emploi, et sans compter les aides de toutes sortes (près de 6000 au total) accordées aux entreprises sans réelle contre partie en matière d’emploi ou d’investissement, et qui s’élève à 110 Milliards par an….

 

            Que dire également de la mise en place par le gouvernement, pour pallier à ce qui a été donné au patronat, une hausse de la TVA, impôt le plus injuste qui soit…

 

            Pour ce qui nous concerne, nous citoyens, nous fonctionnaires territoriaux, le président hollande annonce des coupes drastiques dans les services publics jusqu’en 2017 accompagnées de « réformes structurelles de l’état et un big bang territoriale », et considère la baisse des dépenses sociales comme je cite : un « passage obligé ».

 

            Ceci accélèrera la mise en place de la Modernisation de l’Action Publique (MAP) premier volet de l’Acte III de la décentralisation qui recentralise, ainsi que la casse programmée de longue date par le patronat par le biais du MEDEF de notre système de santé, de protection sociale, retraite etc.….

 

            Pour nous faire avaler la pilule, personne n’a pu échapper au matraquage médiatique mené par le gouvernement et le MEDEF sur le coût du travail…

 

            A cela, il est indispensable que nous militants nous y opposions le réel mal qui gangrène notre monde « le coût du capital ». Une étude produite par l’Institut de Recherche Economique et Sociale (IRES) évalue le montant prélevé sur les entreprises par les actionnaires est passé en 30 ans de 5% à 25% des richesses produites par les salariés, soit à peu près un prélèvement annuel d’approximativement 130 Milliards d’euros…Voilà la véritable cause de la dégradation de l’emploi et de l’outil industriel en France et dans le monde.

 

            Il nous faut mener de front cette contre campagne et continuer à rassembler autour des propositions de la CGT qui prône depuis sa création en priorité l’intérêt commun et général par le partage des richesses.

 

            Pour en revenir à ce qui nous concerne, l’annonce des coupes drastiques et sans précédent des dotations de l’état aux collectivités (-1,5 Milliard en 2014 ; -3 Milliards en 2015) par la Modernisation de l’Action Publique, placée d’une austérité injustifiée,

-    Synonyme de mise en compétition des territoires et de creusement des inégalités sociales et territoriales…

-         Synonyme également d’intercommunalité à marche forcée imposant le processus de métropolisation, véritable machine à concentrer les richesses et désertifier les territoires.

-         Synonyme de déni total de démocratie et de dialogue social en éloignant le centre de décision des populations concernées.

-         Synonyme de mutualisation, de transfert, de délégations de compétences entre collectivités, qui impose la mobilité forcée des agents des changements de postes, de missions, des délégations de service publics, privatisations, des pertes d’emplois, la remise en cause des régimes indemnitaires, des droits acquis en matière d’action sociale, de protection sociale, santé prévoyance etc….

 

Ce projet de Modernisation de l’Action Publique n’est que le premier volet de l’acte III de la décentralisation. Le second volet « Projet de Loi de Mobilisation des régions pour la croissance et l’emploi et de promotion de l’égalité des territoires », risque fort au regard de ce qui ressort des débats qui se sont tenus au congrès de l’Association des Régions de France, d’être aussi dévastateur que le premier volet…

 

            Ces nouvelles régions redéfinies deviendront les interlocuteurs privilégiés de l’état, ce qui risque fort de les mettre en confrontation avec les métropoles… ou comment éloigner encore plus les centres de décisions…..

 

            Lors de ce congrès, à aucun moment la dotation de l’état n’a pas été abordée, et celle-ci serait substituée par une « fiscalité dynamique » ce qu’il faut traduire par « impôts locaux, taxes etc… »…

 

            Il est impératif et vital que nous combattions l’ensemble de cette Acte III de la décentralisation sur ses deux volets et s’opposer farouchement à cette logique économique qui se fera au détriment des services publics tel que nous le concevons et donc des services aux populations.

 

            Nous devons, nous syndicalistes, avec les agents mais aussi les citoyens et tous les élus qui se retrouveront dans nos revendications, pour faire entendre raison au gouvernement et aux président de région et revenir vers un service public au service des usagers, sans notion de rentabilité ou de profit, un service public garant de l’intérêt général, garantissant les valeurs républicaines et les droits fondamentaux des citoyens.

 

            Pour cela nous revendiquons :

-         L’arrêt immédiat de l’acte III de la décentralisation et de ses deux volets,

-         Un développement humain durable comme seul objectif prioritaire de l’action publique,

-         Un service public et une fonction publique seuls garants de la satisfaction des besoins de la population dans l’intérêt général pour une réelle justice sociale et territoriale,

-         Le maintien de notre statut à sa juste valeur, c’est-à-dire d’abord d’assurer la protection des droits fondamentaux du citoyen, par aussi la protection des fonctionnaires.

 

C’est pourquoi, nous avons toujours combattu la mise en place de la métropole, dès son projet de loi, pour l’intérêt des citoyens et pour le maintien de nos emplois.

 

Localement pour l’année 2013, nous avons été de tous les combats internationaux, nationaux, départementaux et locaux.

 

Cette année passée, au vue des orientations prises par ce gouvernement UMPS a été ponctuée de nombreux mouvements sociaux, de luttes et de soutiens pour nos camarades…

 Nous pensons notamment aux mouvements contre l’ANI, le mouvement des camarades de la collecte pour leur pénibilité, les mouvements pour la retraite et la protection sociale, les mouvements contre le rythme scolaire, le mouvement des médicaux sociaux et les mouvements de soutien aux camarades victimes de discrimination syndicale, notamment pour les 5 de Roanne et d’Intermarché à Martigues… et la réussite des mouvements d’opposition aux métropoles, avec une mobilisation forte des agents de la Ville et de la CAPM et une large diffusion à la population.

 

Nous avons organisé plusieurs Heures d’Information Syndicale, Assemblées Générales, tournées de service etc.… pour mobiliser ou pour répondre aux besoins et sollicitations des personnels, sans compter les nombreux rendez vous avec la municipalité et la communauté d’agglomération…

 

Pour la CAPM, cette année 2013 aura été marquée par les élections professionnelles à la CAP, remporté avec 64% des votants. Beaucoup diront une belle victoire, mais nous espérions une plus large victoire au vue des avancées gagnées au cours de notre dernier mandat. Nous en avons su en tirer les conclusions…

 

Cette année 2014 s’annonce dores et déjà au moins autant chargé que 2013 sur les luttes à mener au vue de la politique libérale menée par ce gouvernement qui a clairement mis la barre à droite.

 

Année d’élection municipale dès le mois de Mars, ou notre organisation syndicale gardera son indépendance politique, mais qui ne laissera pas monter l’extrême droite et le racisme sans réagir! Nous n’abandonnerons jamais notre drapeau rouge pour le bleu blanc rouge..

 

Mais surtout, cette année 2014 sera pour nous celle de nos élections professionnelles. Nous comptons sur la mobilisation de toutes et tous, pour qu’ensemble nous menions une campagne exemplaire pour nos élections CAP, CTP (CHSCT seront désignés par les élus CTP), pour rassembler autour de nos idées le maximum de nos collègues de travail.

Pour la première fois, les 3 versants de la Fonction Publique vont voter en même temps et ce résultat servira à calculer la représentativité des Organisations Syndicales.

 

Soyez certains que nous nous lançons dans cette nouvelle année avec des objectifs à la hauteur de nos ambitions :

-         Tout d’abord, nous combattrons bec et ongle la mise en place de la métropole, car nous ne sommes pas dupes et nous l’avons assez évoqué, nous voyons très bien la dangerosité pour nos services publics et pour nous personnels que cela entrainerait.

 

-         Nous continuerons à œuvrer pour une résorption de la précarité dans notre collectivité et intercommunalité afin d’arriver autant que faire se peut à une précarité proche de zéro, avec à la clé des emplois statutaires à temps complet.

 

-         Après celui de la catégorie C, nous aborderons très prochainement les négociations pour les catégories B et A, avec comme ligne de conduite un lissage et une réduction des différences qui existent pour un même grade entre les différentes filières.

 

-         Nous négocierons très prochainement pour l’ensemble du personnel, une augmentation de la participation aux mutuelles attribuée par la municipalité et par la communauté.

 

-         Nous nous inscrirons dans toutes les démarches et initiatives pour préserver et même reconquérir notre système de retraite, de protection sociale, et de santé, comme il avait été défini par nos aïeux du Conseil National de la Résistance au lendemain de la seconde guerre mondiale.

 

-         Nous accompagnerons autant de fois que nécessaire, les agents pour pallier au mieux aux difficultés et aux souffrances qu’ils peuvent endurer.

 

-         Nous continuerons à combattre toutes les discriminations quelle qu’elles soient et comme nous avons pu le constater avec les 5 de Roanne, le gouvernement et le patronat en tête de liste veulent la peau de la CGT en s’acharnant sur ses militants, mais la non plus nous ne laisserons pas faire. Revendiquer n’est ni un gros mot, ni un déli !!

 

-         Enfin, je vais finir par le plus gros enjeu pour nous, c’est-à-dire tout mettre en œuvre pour qu’à la ville de Martigues et à la Communauté d’Agglomération, la CGT confirme et renforce sa première place..

 

Camarades, sans l’implication de toutes et tous rien ne se fera, et nous comptons sur vous pour que cette année 2014 soit synonyme pour nos syndicats, de solidarité, de fraternité, et de luttes gagnées..

 

Cela commence dès la mobilisation de Samedi avec la manifestation départementale contre l’austérité et pour le progrès social, tremplin pour le mouvement national du 6 Février…

 

Nous n’allons pas faire plus longs, et nous vous invitons donc à partager le pot de l’amitié.

 

13 janvier 2014

TOUS ENSEMBLE LE 6 FEVRIER 2014!!! MOBILISONS NOUS AVEC FORCE!!!

Classé sous TRACTS — cgtvilledemartiguescapm @ 14 h 13 min

tract 6 fevriertract 6 fevrier p2

Meilleurs Voeux

Classé sous FLASH INFO — cgtvilledemartiguescapm @ 14 h 02 min

voeux 2014 jpg

fomacif |
uslive |
SYNDICAT CFTC POLICE MUNICI... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 100pour100chat
| starzia
| europeanwolf